• Apprivoiser son Ombre

    Atelier Esprit et Matière sur le thème de L'Ombre ou la face cachée du Moi

     

    Oeuvre de Stéphane DAUTHUILLE, reproduite avec l'autorisation de l'artiste

    www.stephane-dauthuille.odexpo.com

     

  • Explorer les éléments constitutifs de l'Ombre

    pour y voir plus clair

    « Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux, mais en plongeant dans son obscurité. »

    Carl Gustave Jung

    Qu'est- ce- que L'Ombre ?

    L’Ombre est tout ce qui en nous, est l’inconnu de nous-mêmes : les pulsions, les potentialités et les aspirations spirituelles, mais elle est d’abord un principe métaphysique.

    Reconnue par de nombreuses traditions, elle ne s’oppose pas à la lumière, elle en est la matrice. Elle est abordée comme la résultante d’une distinction au sein d’une unité principielle, par les mythes de la Création transmis par toutes les civilisations. Ces dernières font état d’un « en — haut » et d’un « en bas », d’un jeu d’ombre et de lumière. Comme l’Ancien Testament dans le chapitre consacré à la Genèse, puis le Taoïsme, le Bouddhisme, le Judaïsme et d’autres encore.

    Pourquoi s'intéresser à notre Ombre ?

    L’Ombre est le gisement de pétrole de la psyché ! une énergie fossile à notre disposition.

    Le travail sur l’ombre aboutit au retrait des projections et permet l’altérité. Avec le retrait des projections « Je » prends la responsabilité de ce qui m’arrive et je dispense l’autre d’en être à l’origine et réciproquement : condition sine qua none de l’altérité.

    L’atelier sur l’Ombre interroge les faces cachées du Moi. l’Ombre est tout ce qui en nous est l’inconnu de. Cette potentialité finit par constituer presque un double, un frère jumeau (ou une sœur jumelle) intérieur, opposé comme dans un miroir. Psychiquement, les attitudes, pulsions et complexes refoulés et inconnus deviennent autonomes.

    C’est pourquoi reconnaître son Ombre est indispensable, sous peine de régression, car les contenus de l’inconscient trop longtemps réprimés s’orientent vers des états archaïques et indifférenciés générateurs de passage à l’acte, de dépressions, de projections, de lapsus, d’actes manqués, de somatisations ; et de toutes sortes de manifestations qui vont ébranler les certitudes du Moi.

    L’intégration de l’Ombre à la personnalité, est un élargissement de la conscience qui peut mener jusqu’à un changement fondamental dans la perception de la réalité : l’illumination ou l’entrée dans le royaume comme nous l’indique les Evangiles.Jésus dit « Quand vous ferez le deux un, et quand vous rendrez l’intérieur pareil à l’extérieur, et l’extérieur pareil à l’intérieur et le haut pareil au bas et quand vous ferez le masculin et le féminin un et même… alors vous entrez dans le Royaume. »

    L’idée force est que l'Ombre ne s'oppose pas à la Lumière

    C'est une idée commune que d'opposer l'ombre à la lumière. Cette réalité physique n'est pas opposable au monde métaphysique, et pas plus au monde psychique. Dans ces deux domaines, l'Ombre est la matrice de la Lumière, comme nous l'indique le chapitre 1 du livre de la Genèse; de même que l'inconscient est la matrice du conscient qui en est une émanation. La Création , comme la psyché humaine est maintenue dans son équilibre d'organisme vivant par la tension qui existe entre deux réalités comme celle de l'Ombre et de la Lumière, du Masculin et du Féminin, de l'Accompli et de l'Inaccompli, du Conscient et de l'Inconscient et ainsi de suite à l'infini.

    L'Ombre est- elle une ennemie ?

    Non, sauf si elle est ignorée. Elle a une mauvaise réputation, car elle est l’instance psychique qui stocke nos refus : le refoulé, le traumatique, l’inacceptable, les défauts, les perversions, tout ce qui déroge à l’idéal du Moi. Mais elle contient aussi toutes nos potentialités ignorées, nos aspirations les plus profondes à nous réaliser, y compris en tant qu'être spirituel. L’élaboration du conscient est marquée d’une succession de rejets : tabous, interdits, dénis, refoulements, défenses. Ces répressions ne sont jamais des suppressions. Au pire elles s’enfouissent dans le corps (psycho somatique) ou rejettent sur l’entourage (projections et transferts) ce qu’elles ne supportent pas.

    L’Ombre a une fonction positive. Celle de compenser les certitudes, les habitudes, les rigidités du Moi auxquelles l’individu s’est exclusivement identifié et que Jung a nommées Persona.

    A quoi sert d'apprivoiser son Ombre ?

    A satisfaire une aspiration naturelle et spontanée de la psyché, à savoir la plénitude et à la complétude.

    Psyché impose à l’être humain d’établir une relation consciente avec son inconscient.

    La condition humaine est une situation d’exil : le Verbe (le Soi, le Christ) a été anesthésié et occulté par un "Moi Je" inflationniste, vide et creux à l’origine des maladies noétiques dont souffre le monde dit civilisé. En effet cette anesthésie du Soi prive l’être humain de sa nature ontologique : le "Je suis". Chacun d’entre nous est appelé à réaliser l’être unique et singulier qu’il est. « Deviens qui tu es » selon la formule nietzschéenne.

    Tout se passe comme si l’homme moderne faisait l’expérience de son Ombre. La condition humaine actuelle semble manifester la polarité opposée à la vraie naturelle l’homme. Ainsi, la détente est remplacée par la tension, la jouissance par la consommation, la gratitude par l’insatiabilité, la santé par la maladie, l’altérité par le racisme, l’abondance par la pénurie, la présence par la figuration, l’intériorité par des préoccupations exclusivement narcissiques, le spirituel par le matériel… ce renversement de valeurs apparaît comme le passage obligé d’une humanité qui a vocation à réaliser l’union des contraires. Elle fait l’expérience de ce qu’elle n’est pas, pour découvrir ce qu’elle est, et réaliser la conjonction des opposés. Or cette voie du milieu est une caractéristique fondamentale de l’expérience intérieure.

    La psychanalyse en nommant le dialogue conscient inconscient faisait référence à ce jeu d’ombre et de lumière au sein même de la psyché individuelle, en écho à un mouvement identique au sein de la psyché collective.

    L'Ombre est un archétype jungien

    En tant qu’archétype, elle est une force dynamique, un courant d’énergie qui structure et anime la psyché. En cette qualité elle est capable du pire comme du meilleur : elle peut féconder la psyché comme la dévaster.

    Il interagit avec d’autres archétypes. En effet l’appareil psychique jungien fait état de cinq autres archétypes, la persona, l’archétype sexuel Anima/Animus, le Soi et le processus d’individuation.

    En tant qu’archétype jungien, elle est une composante dynamique de la psyché qui se forme en opposition avec l’activité du Conscient. Elle est personnelle à l’individu et en même temps une déclinaison de l’Ombre collective.

    Son apparition est contemporaine à la bipolarité psychique dont elle est une conséquence inévitable. Lors de notre venue au monde les notions de Moi, de Je, de Nous, d’Autre, nous sont étrangères. C’est dans le rapport à l’environnement immédiat, puis élargi, que ces notions vont se forger. En effet chacun d’entre nous a négocié sa relation à l’environnement en souscrivant ou pas à ses exigences. Le Moi devient alors, l’autorisation à être, qui lui est accordée, et ce, au détriment de mouvements naturels et singuliers qu’il va réprimer. Ceux-sont là les éléments constitutifs de l’Ombre.

    Que nous enseignent, Les mythes, contes et légendes à ce sujet ?

    L’allégorie de la Caverne de Platon est l’un des mythes les plus connus. Il pose clairement que la condition humaine est dévoyée : l’humanité est fascinée par le monde des apparences et ignorante du monde des Idées.

    Le mythe d’Œdipe aborde quant à lui l’œuvre au noir : celle du héros porteur de la blessure de l’humanité dont la conscience oblitérée condamne l’homme à l’errance existentielle, ré identifié à ses pulsions animales dont il est la proie.

    Le thème de l'Ombre est abordé de plusieurs façons

    L'Ombre et le Féminin de l'être

    L'exploration de l'Ombre, indispensable au retrait des projections

    La Projection, origine, mécanismes et ses conséquences

    L'Ombre ou la face cachée du Moi

  • Présentation de l'atelier

    L'Ombre ou la face cachée du Moi

  • Informations pratiques

    Pour tous renseignements vous pouvez contacter Dominique BAUMGARTNER au 06 08 26 08 92

    ou par mail : dominique.baumgartner@cree-coaching.com

    Lieu:

    26 avenue du Belvédère- 93310- LE PRÉ SAINT- GERVAIS

    Métro: ligne 11 , stations Porte des Lilas ou Mairie des Lilas

    ou

    Région d'Annecy ( Viuz la Chiésaz). Pour vous inscrire à cet atelier, contacter Evelyne Duval uniquement.

    06 10 23 41 34 et evelyneduval@free.fr.

    Horaires:

    de 14 h à 19 h

    Dates :

    26 avril 2018, l'Ombre et le Féminin de l'être

    21 juin 2018, la Projection, origine, mécanismes et ses conséquences

    27 avril 2017, l'exploration de l'Ombre, indispensable au retrait des projections

    8 et 9 juin 2017 à Viuz la Chiésaz (Région d'Annecy), pourquoi s'intéresser à son ombre ?

    Tarifs:

    individuel 80 € , entreprise 175 €TTC

  • S'inscrire en ligne

    cliquez sur le bouton ci - dessous et choisissez dans la boutique l'atelier "Ombre "